Les motards prennent de plus en plus conscience des enjeux liés à leur sécurité. Gants, casque de moto, blouson… L’équipement devient toujours plus complet. Pourtant, ils sont encore trop peu nombreux à s’équiper d’une protection dorsale. Peu coûteux, cet accessoire offre cependant une protection optimale et peut même vous sauver la vie en cas de chute. Inutile, donc, de réfléchir trop longtemps quant à son achat ! Voici nos conseils pour choisir la bonne.

Dorsale de moto : quel type choisir ?

Avant de réfléchir à la gamme et au confort, il convient de choisir quelle dorsale de moto est la plus adaptée à sa pratique.

• La dorsale interne

Celle-ci est indiscutablement la plus commune. Composée de mousse extrudée, la dorsale de moto interne se loge directement dans la doublure de la veste de moto.

Depuis quelques années, de plus en plus nombreux sont les fabricants de blousons qui ajoutent à leur veste cette protection. Seulement, il faut savoir que celle-ci est bien souvent bas de gamme. Il s’agit d’une mousse de moins d’un centimètre, molle, et qui ne protège qu’à peine la colonne.

Dans ce cas, nous vous conseillons de vous procurer une nouvelle dorsale de moto, pour remplacer l’ancienne et vous assurer une protection optimale. L’intérêt principal est qu’elle est extrêmement pratique et invisible, puisqu’elle vient s’ajouter à votre vêtement – à priori une fois pour toutes.

Si c’est également la solution la plus économique, attention toutefois à vérifier qu’elle soit adaptable à votre blouson en suivant les préconisations du fabricant. En effet, si celle-ci n’est pas tout à fait prévue pour votre équipement, elle risque alors de bouger ou de tourner lors d’une glissade, ou lors d’une chute.

• La dorsale à bretelles

Si vous souhaitez une protection plus efficace, vous pouvez donc vous tourner vers ce type de modèle.

Très souvent articulée, ou simplement souple pour offrir un confort optimal, cette dorsale de moto se fixe au motard grâce à des bretelles parfois couplées à une ceinture abdominale. Elle offre une large zone de protection en descendant parfois jusqu’aux lombaires.

• Le plastron combiné au gilet de protection

Les motards tout-terrain le connaissent bien, puisqu’il devient petit à petit obligatoire. Il est de façon générale composé d’un tissu élastique qui intègre une coque de protection dans le dos, et est parfois agrémenté de renforts aux coudes, aux épaules et sur la poitrine.

Puisqu’il faut l’enfiler comme un vêtement, ce type de protection tient chaud et il est donc bien souvent délaissé par les routiers au quotidien.

Dorsale de moto : quel confort espérer ?

Si la protection est essentielle, ce sera toutefois le confort qui sera décisif. En premier lieu, il convient de trouver la taille qui vous convient, car une dorsale de moto mal ajustée sera à la fois moins protectrice et moins agréable à porter. Découvrez ici comment bien la choisir.

Si vous souhaitez avant tout oublier que vous portez cette protection, nous vous invitons à vous diriger vers une dorsale souple ou articulée. Vous devez également vérifier qu’elle possède une bonne respirabilité, en regardant si elle est équipée de canaux pour une bonne circulation de l’air, ou si elle est au moins perforée.

Quel prix pour une dorsale ?

D’abord, sachez que vous pouvez trouver une dorsale de moto à partir de 20 euros. Et c’est toujours mieux que rien ! Il ne sert à rien de s’en priver parce que l’on ne peut pas se permettre de s’offrir une dorsale multicouche et articulée, avec une mousse de niveau 2, jusqu’à 5 fois plus chère. Il convient de s’habituer à en porter une, même bas de gamme pour commencer. Combinée avec les gants et le casque de moto, cela vous apporte une protection toujours plus optimale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *