La concurrence entre les constructeurs automobiles et les entreprises high-tech pour la production de véhicules autonomes est à son sommet. Elle est encore plus exacerbée par le fait qu’il s’agit d’un marché porteur surtout en termes d’économie et d’influence. La France constitue un terreau favorable à l’éclosion d’un tel marché. Toutefois, au vu d’un engouement si particulier, on se demande quels seraient les bénéfices des véhicules autonomes s’ils venaient à y être déployés.

Le véhicule autonome, le confort au quotidien

Le confort est l’un des arguments avancés par les constructeurs de voitures sans conducteur. La conduite étant prise en charge par l’intelligence artificielle, le passager n’a pas à intervenir et peut se contenter de fournir les données GPS au cas où il voudrait changer de destination. Rappelons que ces types d’engins sont équipés de matériels sophistiqués leur permettant d’éviter ou de contourner des obstacles.

Les manœuvres sont facilitées par la présence de radars et de lidars qui s’occupent de la télédétection par la lumière et le son. Comme bénéfices des véhicules autonomes, on cite également leur réactivité. En effet, grâce aux multiples détecteurs qu’ils embarquent, ils sont capables de freiner rapidement en présence d’un obstacle, ou d’adapter la conduite en fonction de la configuration de la route. Le confort, c’est aussi de n’avoir pas à subir les effets de la conduite que sont la fatigue et le stress.

La sécurité, l’un des bénéfices des véhicules autonomes

La sécurité est le maître mot des développeurs de voitures sans chauffeur. En effet, la prise en main de la conduite par un ordinateur prévient considérablement les accidents de la route. Sur la liste des bénéfices des véhicules autonomes, c’est clairement celui-ci qui fait le plus d’effet. Dans la pratique, il s’avère que ce ne sont pas de simples affabulations mais de réelles fonctionnalités. Ces véhicules sont dotés d’une batterie de capteurs dont des appareils de détection infrarouge et des caméras à vision nocturne. Ainsi, même par mauvais temps, la conduite n’est pas perturbée. Les collisions sont aussi réduites au minimum.

On le sait, conduire sur de longs trajets est susceptible de générer un manque de concentration pouvant affecter les réactions du pilote. Dans une voiture sans chauffeur, ces désagréments ne seront plus d’actualité et l’on se sentirait comme dans son nid douillet. Les bénéfices des véhicules autonomes comprennent également le respect des signalisations et des limitations de vitesse. Par les données qui lui parviennent à travers ses capteurs et son GPS intégré, la voiture arrive à se situer en temps réel dans son environnement et adapte ses déplacements en conséquence.

Le désengorgement de la circulation

L’arrivée en France des voitures sans chauffeur serait une aubaine pour la fluidité de la circulation. Déjà à petite échelle, des applications sont capables, grâce aux informations sur le trafic routier, de trouver l’itinéraire le mieux approprié pour éviter les bouchons. Cette technologie permet d’entrevoir d’autres bénéfices des véhicules autonomes. C’est une fonctionnalité qui permettra, à terme, de réduire la taille des embouteillages.

Une conduite plus économique et plus éco responsable

L’optimisation des itinéraires est un moyen efficace pour gagner du temps, mais aussi pour des économies de carburant. Arriver plus vite à destination, c’est aussi consommer moins et produire moins de CO2. A une plus grande échelle, il s’agit d’une solution pour réduire l’empreinte carbone. Puisque les constructeurs s’engagent dans la conception d’automobiles visant la préservation de l’environnement, les bénéfices des véhicules autonomes vont également dans ce sens. En termes de durée de vie, les voitures sans conducteur s’inscrivent dans une utilisation sur le long terme en considérant le fait qu’ils passent moins de temps sur les routes et sont moins sujets aux accidents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *